Panorama Parcours de Vie

Shilan, une jeune infirmière kurde, travaille bénévolement dans un camp de réfugiés au Kurdistan, en Irak. Lorsqu’elle rencontre une femme qui refuse de manger et d’entrer en contact avec le monde extérieur, Shilan s’obstine à la sauver. Lors de leurs conversations, elle révèle sa propre histoire.
Bassam Ayachi, Syrien, vit en Europe avec sa femme française depuis les années 1960. Lorsque les tensions montent au Moyen-Orient et que la rébellion se dresse contre le président syrien, le fils de Bassam, Abdelrahman, décide de rejoindre la résistance syrienne afin de défendre son pays. Le réalisateur, Stéphane Malterre, a suivi cette famille de près pendant trois ans, accompagnant le fils jihadiste dans ses campagnes.
Le jeune enfant se développe au mieux lorsqu’il se sent protégé et aimé. Les premières années de la vie jouent un rôle crucial dans son épanouissement et dans ses réussites futures. The Beginning of Life présente comment nous pouvons créer une société meilleure en investissant dans ce début de vie.
En 2014, la ville de Shingal, au nord de l’Irak, a été conquise et détruite par Daesh. Dans une mine de charbon désertée à la frontière turque, des milliers de Yézidis attendent un retour possible. À travers les yeux d’un vieil homme, d’un adolescent et d’une famille, Shingal Where Are You ? dépeint la quête pour une nouvelle terre d’une minorité persécutée.
Tout peut arriver sur les routes, surtout en Russie. Tout est enregistré par une caméra de tableau de bord. Cette mosaïque fascinante d’aventures bitumeuses nous dresse un portrait absurde, drôle et intime de la Russie.
Brankica arpente sans relâche le « mur de la mort » sur sa moto, défiant depuis l’enfance la gravité, le temps d’un spectacle. Sa vie est rythmée par les fêtes foraines et l’existence nomade des vendeurs de divertissement et de « rêve » ; un quotidien modeste fait de répétitions. Ses frères sont désormais morts ou ont été blessés et les temps glorieux semblent révolus. Tel le regard d’un enfant ayant grandi, l’excitation a cédé le pas à la peur et à l’urgence de la nécessité. Mladen Kovačević livre un portrait bienveillant et visionnaire d’une aventurière semblant condamnée à jamais à rouler ou à trébucher.
Un musulman dévoué, père de famille, officier de police et fervent serviteur du régime de Moubarak, dévoile la corruption et la violence auxquelles il a participé quotidiennement en tant que policier lors de la révolution égyptienne.
Madame Saïdi dresse le portrait d’une vieille dame iranienne hors du commun. Mère de martyr et figure bien connue d’Ali Abad, son quartier populaire du sud de Téhéran, Madame Saïdi est devenue, sur le tard et à la surprise générale, une star de cinéma. Ce personnage excentrique et paradoxal au coeur d’une société complexe ne fait rien de ce que l’on pourrait attendre d’elle. Madame Saïdi est toujours prête à rire, et surtout, à jouer.
Au sein d’une petite communauté isolée dans un environnement majestueux de l’Altiplano, en Argentine, un couple d’enseignants a créé son propre projet éducatif. Centré sur l’impact de ce projet d’éducation communautaire, Los Sentidos témoigne des liens entre professeurs, enfants et leurs familles, ainsi que des ambitions, volontés et obstacles d‘une communauté face aux défis d’un futur proche.
I Am Not Your Negro est la reconstitution du livre de l’écrivain James Baldwin sur la problématique raciale aux États-Unis après les assassinats des grands leaders des droits civiques tels que Malcolm X, Medgar Evers (membre de la NAACP) ou encore Martin Luther King. Cette reconstitution se fait exclusivement sur la base des mots de l’auteur.

Pages