Personnage hors du commun

Simone, 89 ans, n’a pas peur de l’Autre et refuse le repli sur soi. Sa volonté de faire un geste pour les demandeurs d’asile l’amène à se lier d’amitié avec Nafisa et Mohammad, un couple d’Afghans ayant fui leur pays.
Brankica arpente sans relâche le « mur de la mort » sur sa moto, défiant depuis l’enfance la gravité, le temps d’un spectacle. Sa vie est rythmée par les fêtes foraines et l’existence nomade des vendeurs de divertissement et de « rêve » ; un quotidien modeste fait de répétitions. Ses frères sont désormais morts ou ont été blessés et les temps glorieux semblent révolus. Tel le regard d’un enfant ayant grandi, l’excitation a cédé le pas à la peur et à l’urgence de la nécessité. Mladen Kovačević livre un portrait bienveillant et visionnaire d’une aventurière semblant condamnée à jamais à rouler ou à trébucher.
Madame Saïdi dresse le portrait d’une vieille dame iranienne hors du commun. Mère de martyr et figure bien connue d’Ali Abad, son quartier populaire du sud de Téhéran, Madame Saïdi est devenue, sur le tard et à la surprise générale, une star de cinéma. Ce personnage excentrique et paradoxal au coeur d’une société complexe ne fait rien de ce que l’on pourrait attendre d’elle. Madame Saïdi est toujours prête à rire, et surtout, à jouer.