Histoire de vie

Un matin, Emma se réveille face à un cauchemar. Son e-mail a été hacké, les photos de nu qu’elle avait envoyées à son copain sont désormais sur des sites pornos, avec son nom, son adresse et son e-mail. Trois ans plus tard, Emma en a assez et se venge de manière surprenante.
La disparition de la mer d’Aral est l’une des pires catastrophes causées par l’être humain. Autrefois submergé par les vagues, l’horizon est maintenant recouvert d’un désert de sel et de squelettes de bateaux. Sea Tomorrow explore les coulisses de ce paysage post-apocalyptique. Parce que même si la mer a disparu, les gens sont restés : un pêcheur sans poisson, des pirates qui vivent dans des épaves, un vieux jardinier sur une terre de sel… Chacun d’entre eux s’applique à se forger une vie dans un monde où le pire est déjà arrivé.
Nous produisons chaque jour une quantité de déchets qui disparaissent très rapidement, mais où vont-ils? Plastic China met en lumière le fait que tous les déchets plastiques du monde terminent en Chine. Yi-Jie, une jeune fille non scolarisée de onze ans, travaille avec ses parents dans un atelier de recyclage. Elle souhaite plus que tout aller à l’école. À travers les histoires de deux familles, le film dévoile comment ces déchets sont recyclés à mains nues et comment ces familles souffrent de dommages irréversibles afin de gagner leur vie.
Un homme refuse de quitter la zone interdite de Fukushima. Naoto Matsumura reste, malgré les radiations, pour reconstruire la terre de ses ancêtres. Les sacs de déchets s’alignent, marquant la frontière de la « zone rouge ». La décontamination continue, tentant d’effacer la mémoire en désossant les maisons ou raclant en vain le sol souillé. La végétation a repris possession de la ville envahissant le paysage et le cadre de ce documentaire, comme dans un film de science-fiction post-apocalyptique. Naoto est le dernier homme de Fukushima.
Angelika est une enfant placée dans un orphelinat pour des raisons qui ne seront jamais clairement nommées, mais que l’on devine terribles. Angelika a probablement vu trop de choses pour une enfant de 7 ans. Pourtant, sans jamais se plaindre, elle avance déterminée et courageuse. Entre le foyer où elle vit désormais et le chenil où elle va rendre visite au chien de la famille, elle marche la tête haute et le cœur gros.